Nous appelez : 514-990-9787 |

info@gestionater.ca

Nos Chroniques

Comment m’assurer du paiement de mon hypothèque?

Accountants + Bookkeepers (14)Vous êtes au bureau d’un responsable des prêts, dans une banque, une caisse populaire ou un autre genre d’établissement de crédit. Vous venez de signer tous les documents pour votre hypothèque. Surgit alors une question à laquelle vous ne vous attendez pas.

Désirez-vous une assurance hypothèque?

« Une assurance hypothèque!  Qu’est-ce que c’est? »  Vous répliquez.

« À votre décès, nous règlerons votre hypothèque, de sorte que votre conjoint ou votre famille n’ait plus à s’en soucier ».

Comme beaucoup, vous êtres tenté de répondre: « Ou dois-je signer ? »

Mais attendez! Avant d’apposer votre signature sur le document d’assurance hypothèque, prenez le temps de réfléchir à ce que vous achetez.

C’est vous qui décidez, personne d’autre.

La principale différence entre une assurance-vie et une assurance hypothèque qu’offre un prêteur hypothécaire a trait au contrôle.

L’assurance-vie vous laisse décider du bénéficiaire tandis que l’assurance prêt hypothèque désigne automatiquement l’établissement de crédit comme bénéficiaire de la totalité du capital-décès.

Avec l’assurance-vie, votre bénéficiaire décide lui-même de l’affectation des fonds non imposables du capital-décès: paiement de l’hypothèque ou d’autres dettes, placements(au lieu de rembourser l’hypothèque dont le taux est moindre), dépenses courantes ou achats importants. Ces possibilités sont évidemment inexistantes lorsque c’est l’établissement de crédit qui contrôle le produit de l’assurance.

Bon nombre de propriétaires ne se rendent pas compte que l’assurance hypothèque est souvent ce que l’on désigne sous le nom d’assurance temporaire à capital dégressif. En effet, au fur et à mesure que vous rembourser le capital, le montant de votre dette diminue. Et le capital-décès diminue lui aussi d’autant, il s’agit du montant requis pour rembourser votre hypothèque.

Cependant, vos primes d’assurance, elles, demeurent inchangées, en définitive, chaque fois que vous faites un versement hypothécaire, vous en avez de moins en moins pour votre argent.